Apéro CITM: une soirée gratuite à la Cité de la Musique!

Chers aventuriers/ières,

J’espère que vous allez bien, parce que de mon côté, ce n’est pas trop ça : un virus m’a choisie pour cible. Je passe mes journées à dormir… Heureusement, la semaine dernière ayant été chargée de mon côté,  j’ai plein de choses à vous raconter !

13 cite_de_la_musique_01

Il y a dix jours s’est tenu à la Cité de la Musique de Paris un event éminemment sympathique : la 2nde édition de l’Apéro CITM. Bon, contrairement à mon attente, il n’y avait strictement rien à grignoter… mais un super programme quand même !

Ci-dessous, toutes les infos et mon opinion sur chaque animation proposée.

Horaires :

19h-23h. Et pour tout faire, il y a réellement besoin de tout ce temps (et d’arriver à l’heure, voire en avance pour s’inscrire à certaines animations…)

Prix :

Gratuit. Pour tous. Il est néanmoins obligatoire de s’inscrire sur le site, 2-3 semaines à l’avance.

Visites guidées :

La chambre sourde : ce pour quoi tout le monde était venu. Et moi aussi. Sauf qu’en arrivant à 19h20 aux inscriptions (bah oui, le temps de faire la queue…), il n’y avait plus de place ! Grosse déception… Apparemment, vu le succès rencontré, ils reproposeront cette visite le prochain coup.

Métrologie

Le laboratoire de la Cité de la Musique : même topo 😦

Visite de la Salle des concerts et des coulisses : même topo à l’arrivée, sauf que j’ai réussi à obtenir une place pour la toute dernière visite, en redemandant au bureau des inscriptions en cours de soirée :).

Je connaissais déjà cette salle entièrement modulable, et je l’avais vue dans trois configurations différentes (ci-dessous, celle de la Biennale de Quatuors).

13 citm configuration quatuor

Sachez que tous les sièges peuvent être déplacés, emmenés au sous-sol par un ascenseur qui fait la surface de la salle !!! Personnellement, je trouve cette image assez démente. La scène peut être mise n’importe où dans la salle. Cette partie m’a globalement assez peu intéressée, de même que les coulisses où on n’a fait que nous montrer les graffitis accumulés par les artistes lors de leur passage… Par contre, ce qui m’a beaucoup plu, c’est de monter dans la galerie : le dernier étage de la salle (où je pensais que le placement était debout !). La vue est géniale, j’adore le concept des tablettes transparentes où poser des partitions (ou ce qu’on veut, ou rien du tout pour admirer la vue sur la salle et la scène) et on peut observer les dispositifs acoustiques dont la salle est équipée. Une découverte sympa !

Cité de la Musique - Salle des concerts - Configuration classique

En bonus, nous avons eu des explications sur la nouvelle salle de concert (gigantesque : 2400 places assises…) en cours de construction juste derrière la Cité de la Musique : la Philarmonie. Elle ne sera pas modulable mais bénéficiera d’une acoustique incroyable. J’ai hâte d’entendre ça ! Elle aura une verrière accessible à tous et il y aura un restaurant dessous, apparemment. Et la programmation : les concerts classiques joués jusqu’à présent à la Salle Pleyel (vous avez bien lu, on déclasse la Salle Pleyel, qui n’accueillera plus que les concerts de Musique du monde et de variété… j’en suis vraiment triste, j’aime tellement cette salle !!).

13 philarmonie

Animations :

Les animations avaient lieu dans la collection permanente du musée, que je n’avais pas encore visitée (même si j’en avais le projet depuis un moment). C’était donc l’occasion !

Musiques médiévales et traditionnelles : installés dans le bel étage consacré au XVIIème siècle, les deux musiciens de l’ensemble Obsidienne nous ont joué plusieurs morceaux populaires du Moyen-Age et de la Renaissance (en France et en Europe). Ils donnaient des explications sur leurs instruments, chantaient parfois, et moi, grande amatrice de ce genre de musique, je me suis régalée… Je trouve que ces airs anciens, souvent simples, soit rythmés et dansants, soit mélancoliques, vont droit au cœur et nous transportent. Ces musiques m’évadent totalement et me font rêver…

Musique médiévale - Ensemble Obsdienne

Voyage sonore : à l’étage des instruments du XVIIIème siècle nous attendait un des instruments les plus étranges que j’aie jamais vu, parole de musicienne. Il s’agit d’un Cristal Baschet, inventé par les frères Baschet en 1952 (je crois). Il y en a moins d’une trentaine dans le monde, donc si votre secteur pro est bouché, vous pouvez apprendre, c’est encore une niche :)!

Cristal Baschet

Cet instrument se joue en caressant avec plus ou moins d’intensité les tiges de verre (demi-tons). La vibration créée est transmise aux tubes de métal, ce qui crée le son. Une caisse de résonance (à la forme franchement étrange mais qu’on voit mal sur la photo ci-dessus) permet d’amplifier tout ça. La musicienne qui nous a fait la démonstration, Catherine Brisset, a même utilisé un archet pour frotter directement la caisse de résonance. On peut également, avec des maillets différents, obtenir des sons très variés en tapant sur les tubes de métal. Pour tout vous dire, chacun avait l’air hypnotisé par cet instrument comme sorti d’une autre planète ! Une belle découverte.

Cristal Baschet - Zoom

Le secret des vernis et Stradivari : s’il y a bien une chose qui passionne les musiciens et luthiers depuis toujours, c’est bien le savoir-faire de Stradivarius. Son son, l’apparence de ses magnifiques violons. C’est donc tout naturellement que Jean-Philippe Echard a fait sa thèse sur les vernis utilisés par l’illustre luthier de Crémone… je trouve ça fou !!! Il nous a fait une mini-conférence sur ses recherches et ses découvertes (du coup, j’ai découvert en photos une partie du laboratoire de la Cité), entre science et histoire, c’était top !

13 Stradivarius

Atelier sur l’instrumentarium Baschet : dans l’Espace Musiques du monde du musée était disposée une petite dizaine d’instruments plus bizarres les uns que les autres. Les frères Baschet avaient une sacré imagination ! La plupart était à percussions, très colorés et originaux, et chacun a pu en jouer. Nous avons improvisé tous ensemble, un bon moment et une jolie expérience…

Instrumentarium baschet 1 Instrumentarium Baschet 2

Vous l’aurez compris, j’ai passé une très bonne soirée ! J’attends avec impatience la prochaine édition, en espérant pouvoir, cette fois, visiter la chambre sourde. Je trouve que ces événements sont une excellente idée pour promouvoir la musique, qu’elle soit ancienne ou moderne, c’est génial que ce soit gratuit… si vous souhaitez en profiter également, vous pouvez suivre la Cité de la Musique sur Facebook ou me laisser un commentaire, je tiendrai au courant du prochain event ceux qui le souhaitent. Si j’en crois mon petit doigt, cela risque fort d’être une visite de chantier sur la Philarmonie… avis aux amateurs/trices !

Crédits photos: 1, 2, 3, 4 et 5. Les autres photos sont ma propriété, merci de ne pas les utiliser sans mon consentement préalable.

Publicités

Merci pour vos petits mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s