Direction Inde du Sud : les préparatifs – India #5

Bonjour les backpackers,

Aujourd’hui, je clos ma série sur l’Inde avec un dernier article pratique. Je vais essayer d’être aussi exhaustive que possible sur les préparatifs avant de partir visiter ce splendide pays, souvent déconcertant aux yeux des européens…

Gopuram temple Tiruvannamalai

N’oubliez pas :

Passeport

Obtenir votre passeport demande du temps : 2 à 3 semaines, parfois plus. Pensez à faire votre demande en avance auprès de la mairie qui vous arrange. Il coûte 89 euros et est valable 10 ans. Les détails ici.

Visa

Les demandes de visa pour l’Inde ne se font pas auprès de l’ambassade, mais auprès de la société VF Services (UK) Limited. Ce service, je ne vous le cacherai pas, a été source d’énervements multiples pour moi (contradictions entre les réponses par mail, sur le site et au téléphone, horaires d’ouverture, comportement des agents…).

Pour obtenir un visa de tourisme, il faut :

  • Remplir le formulaire en ligne
  • Envoyer les documents demandés sous 20 jours par chronopost, ou vous rendre avec ces documents à l’agence parisienne. L’adresse est ici.
  • Attendre minimum 3 jours pour un retrait du visa à Paris, et 10 jours pour un envoi du visa par chronopost. Vous recevrez un mail quand votre demande aura été traitée.

A savoir :

  • Le format des photos demandées est très particulier. Vous pouvez les faire faire chez un photographe auquel vous aurez fourni la description du format, ou directement à l’agence de Paris.
  • Pour obtenir le visa, vous devez donner une adresse en Inde : si vous n’avez pas encore réservé d’hôtel, vous pouvez au pire réserver pour une nuit au hasard, ou y aller à l’esbroufe en mettant une adresse au pif…
  • Pour l’envoi par chronopost, n’oubliez pas de rajouter les frais de chronopost (23,5 euros) à votre chèque. Attention !!! Un chèque normal n’est pas accepté par l’ambassade, il vous faudra un chèque certifié par votre banque.
  • Pour info, les frais de visa varient beaucoup en fonction des options que l’on prend : pour le forfait basique (strict minimum), le visa de tourisme coûte 50+12+2=64 euros.
  • J’oublie peut-être encore des particularités, épluchez bien le site pour être sûr de ne rien oublier, et écrivez-leur (infoindefrance@vfshelpline.com ) ou appelez-les en cas de doute : 08 92 23 03 58 (numéro payant).

Avion

Pour bénéficier de tarifs intéressants, prenez vos billets en avance ou à la dernière minute (ordre d’idée : j’ai payé 600 euros mon aller-retour pour juin-juillet 2013, 4 mois en avance). Ne prenez pas un aller et un retour séparément, ça vous coûterait plus cher que de prendre un aller-retour.

Pour aller à Pondichéry : il n’y a pas d’aéroport à Pondi. L’aéroport le plus proche est à Madras (Chennai en hindi); prendre ensuite un taxi (3h de route environ). La sortie de Chennai est assez violente comme première vision de l’Inde, c’est le chaos des bidonvilles… Aucun vol Paris-Chennai n’est direct, même les pseudo « vols directs » de Air India font une « pause technique » à New Delhi (où vous changez d’avion !!). Sachez qu’il y a souvent du retard sur les vols intérieurs de Air India : il y a eu une révolte durant les 3h d’attente de mon Delhi-Chennai, les gens étaient exaspérés par ces retards à répétition, jamais justifiés…

Temps approximatifs : Paris-Delhi : 8h d’avion. Delhi-Chennai : 3h d’avion. Tout cela sans compter le temps d’escale.

Monnaie

On ne peut pas commander de roupies en France. Selon des amis experts de l’Inde, le mieux, c’est de partir avec quelques centaines d’euros sur soi et de les changer à votre aéroport d’arrivée.

Vaccins

Aucun vaccin n’est obligatoire pour aller en Inde. Sachez toutefois que si vous quittez les villes, il est bon de prendre des médicaments contre le palud (et il faut se protéger des moustiques qui peuvent transmettre de vraies plaies comme la dengue). Pour aller là-bas 10 jours, j’ai fait les vaccins contre la typhoïde et l’hépatite B. Pour y rester plus longtemps, renseignez-vous bien sur les vaccinations.

Trousse à pharmacie

Ne vous chargez pas trop de médicaments français : contre les bactéries indiennes, la plupart sera inefficace. Mieux vaut aller voir un médecin sur place et se faire prescrire un traitement adapté (je sais de quoi je parle…). Néanmoins, il est toujours bon d’avoir avec soi du Doliprane, un peu d’alcool à 70°, des pansements, du Spasfon et un médicament type Arestal, pour les fois où vous serez en voiture, en ville, dans un train ou un avion et que vous ne pourrez pas courir aux toilettes…

Pour les inquiets, il est possible d’acheter en pharmacie des capsules qui purifient l’eau. Sachez que ça lui donne un goût, et que c’est cher. Alors qu’en Inde, une bouteille d’eau coûte quelques roupies et qu’ils en vendent partout…

Vêtements

Je suis allée à Pondichéry en juin/juillet. Le mois le plus chaud est celui de mars (et à Pondi, la mousson arrive tard, en septembre-novembre). Je peux vous dire que je n’ai jamais autant souffert de la chaleur, même à Perth, en Australie (où la clim est beaucoup plus répandue et la chaleur sèche)… cependant, les indiennes ne se découvrent ni les épaules, ni la poitrine ni les jambes. Pour ne pas attirer davantage l’attention sur vous (et votre peau blanche), il est recommandé de porter des tee-shirts à manches courtes et des corsaires, même si vous grillez et dégoulinez !

Je vous conseille également l’excellent article « Comment s’habiller en Inde« .

 Hôtels

L’Inde n’est pas un pays cher. Vous pourrez obtenir des chambres de standing pour 15-30 euros la nuit. Toutefois… la notion de propreté est toute relative, je vous préviens. Même dans un hôtel un peu luxueux, vous pourrez être surpris… Le Lonely Planet recense de bonnes adresses. Fleur frangipanier Vendeuse de fleurs Inde Gingee arbres à lianes

Soyez prévenus…

 L’Inde a une culture bien différente de la nôtre. Vous serez choqué par à peu près tout ce que vous verrez, alors keep cool… ça ne sera pas aussi reposant qu’un voyage aux Maldives, mais très enrichissant !

  Les Indiens ne sont pas stressés. Ils sont cool, souriants et ont beaucoup d’humour. Prenez exemple 😉

  Fixez TOUJOURS le prix d’une course en taxi ou en rickshaw AVANT de monter dedans, et n’hésitez pas à marchander si les prix vous semblent abusifs… vous êtes européen(ne), vous êtes donc un porte-monnaie sur pattes 🙂

  Je ne l’ai pas vécu personnellement, j’ai eu la chance de rencontrer des gens charmants. Cependant, dans les grandes villes, vous pourrez tomber sur des gens vous amenant à des endroits au fil d’une conversation normale, vous proposant des activités, ou se joignant à vous pour vous parler, dans le but de vous demander ensuite de l’argent. Méfiez-vous ! Le niveau de vie général est faible voire très faible, donc vous serez vu comme une vache à lait. N’hésitez pas à ignorer les marchands qui vous appelleront et insisteront très lourdement, ils se décourageront (mais d’autres prendront la relève…).

   La route en Inde, c’est un choc à part entière. Les Indiens klaxonnent en permanence (bonjour les maux de tête !!) et vous n’imaginez pas le monde sur les routes… Un aperçu ?

  Le rapport au corps est très différent de la vision occidentale. Vous verrez peut-être des personnes estropiées avec d’immenses sourires, visions surnaturelles… pour les Indiens, le corps n’est qu’une enveloppe, c’est l’état de l’âme qui compte, car ils se réincarneront… Vous verrez éventuellement des morts. C’est une société très différente de la nôtre où la mort n’est pas niée.

  Ne donnez pas d’argent aux enfants mendiants, il y a souvent des mafias derrière. Pour aider les gens, acheter de la nourriture et la distribuer peut constituer une option.

Rickshaw Photo groupe indiens Mahabalipuram Habitat traditionnel Inde du Sud campagne

Anecdotes :

  En Inde, tout se marchande (sauf dans les boutiques qui indiquent « fixed fares ») ! A Mahabalipuram, j’ai vu un monsieur indien s’intéresser à la marchandise d’un vendeur à la sauvette, puis s’éloigner. Le vendeur lui a couru après pendant 5 bonnes minutes en descendant lui-même ses prix, de plus en plus… jusqu’à 100 roupies ou moins… pour une statuette que j’avais payée 700 roupies, argh (j’avais quand même marchandé, hein…) !!!

  Ne vous scandalisez pas si votre voisin d’avion, Indien, se déchausse à peine arrivé à sa place… vous aussi, après quelques jours là-bas, vous en prendrez l’habitude!

  Vous avez une bouteille d’eau sur vous ? Sachez qu’aux yeux des Indiens (même de parfaits étrangers), elle est prêtable. Il fait chaud, tout le monde en souffre, les bouteilles sont peu chères… les Indiens boivent toujours « en wi-fi », alors soyez sympa ! Ca pourra vous dépanner aussi 🙂

  En montant sur une moto avec un garçon, fussiez-vous trois sur le véhicule… ne faites pas comme moi, ne vous accrochez pas à lui :D. Il ne dira peut-être rien, mais ce n’est pas dans les mœurs !!

  Les Indiens ont une façon très spéciale d’observer les gens. Comment dire ? FIXE. Hyper fixe. Ils ne détournent pas le regard ; ils arrêteront de vous admirer quand ils auront bien tout observé. Oui, j’ai déjà pété un câble avec ça, dans un bus : j’ai fini par me retourner vers l’homme en question, et faire de grands gestes en lui disant « WHAT ?!!!! ». Il s’est enfin détourné, en se disant sûrement que j’avais un souci xD.

  On va essayer de vous vendre de la qualité merdique, vous n’y échapperez pas. Même à notre amie indienne, ils l’ont fait. Mais elle a insisté. On lui a sorti tout le magasin, elle disait toujours, très posément, « Non, montrez-moi autre chose ». Au bout de 20 minutes, elle a enfin obtenu la qualité qu’elle réclamait et a acheté une très belle tunique… comme quoi, tout vient à point à qui sait attendre 😉 !

  Premier jour en ville. Nous avons déjà assisté à une cérémonie hindoue, cette ambiance, ces indiennes en sari, ces chants un peu hypnotiques… et alors, quelle surprise d’entendre, à vêpres, le même type de chants dans la cathédrale de Pondi, où des jeunes femmes en sari entrent et se déchaussent! Le choc des cultures…

  Les Indiens sont fans de photos. Les européens sont des curiosités, de véritables attractions… gagné, on va vous demander des photos avec vous! Perso, jamais sans mon bob et mes lunettes (pas sympa, je sais 😀).

  Vous allez regretter vos petits déjeuners TRES rapidement… à moins que vous n’aimiez manger salé, gras et épicé le matin ??? Le tout accompagné du fameux thé indien, noir avec du lait et hyper sucré… ^^

Sari Cathédrale Pondichéry Tuniques indiennes

J’espère que vous aurez trouvé des infos utiles dans ce long texte… Pour lire les précédents articles de ma série sur l’Inde, c’est par ici :

Jardin résidence campus Pondichéry

Publicités

15 réflexions sur “Direction Inde du Sud : les préparatifs – India #5

  1. Ahah, je me souviens que j’ai pété un cable aussi, on était dans la rue avec un de mes amis et des policiers en train d’essayer de négocier une amende (je crois que c’est pcq on avait pas de casque..la blague pour la bas..) et la, une troupe énoooorme d’indiens qui nous fixaient, mais à 50 cm (sinon c’est pas drôle..). L’horreur.
    La puanteur dans les rues aussi m’avaient vachement choqué, avec le « no poubelle », met par terre, on ramassera..
    Mais quel beau pays, ca ya quand pas à dire!

    • 😀 pas de casque?! Hahaha… c’est vraiment parce que tu avais l’air d’une touriste, ça ;)… j’adore…
      Je n’ai pas trop eu de problèmes d’odeurs, je crois, à Pondi… par contre, je te rejoins sur les ordures de partout, et les amis indiens qui te prennent ta bouteille vide pour la déposer n’importe où, dans une fontaine… Non quoi! Je ne vais pas en Inde pour polluer votre pays plus qu’il ne l’est déjà! O.o

      • Ah oui carrément, je me souviens aussi que je me baladais avec la bouteille et mon petit sac d’ordures looonngtemmmps… ouais pondu j’avais pas eu de pb d’odeurs, je pense que ca dépend vraiment des villes. Et auroville, tu avais été?

      • aha, je deviens folle! donc! merci de me le faire remarquer…
        je n’en parlerais pas plus donc.:), mais en vrai, ça fait du bien de voir tes photos, tes écrits sur l’inde, ça rapelle des bons souvenirs que tu peux pratiquement partager que avec ceux qui ont déjà voyagé en inde, c’est tellement ouf la bas 🙂

      • 😀 je ne voulais pas te fâcher, c’est juste que tu me fais monter le suspense, ça fait deux fois que tu me poses la question… et que tu ne me dis pas ce que toi, tu y as ressenti!! Je suis curieuse maintenant.
        Je comprends ce à quoi tu fais référence: lorsque je lis des articles sur l’Inde sur des blogs, tout ça me revient, hyper intensément, et ça me remue!

      • ah oui, je suis outrée de voir comment je suis traitée ici…:). Ah bah j’ai peur de me répeter vois tu mnt..
        je sais pas d’ailleurs si tu as regardé sur la six après slumdog millionnaire, il y avait enquête exclusive sur l’Inde du rajasthan, c’était super intéressant, ce doit encore être en replay si ça te dit :). (un jour, j’écrirais sur auroville…et je te garde en haleine jusque la..:)

  2. Pour ma part, ce qui m’a le plus marqué en Inde, c’est l’état des routes ! Enfin, si on peut encore appeler ça des routes… A la fin, j’y ai carrément renoncé car j’étais malade à chaque fois ^^ Du coup, je ne circulais plus qu’à pied ou en train !
    J’avoue que le coup de « Je te fixe pendant AU MOINS 5 minutes » ça a été dur à gérer au début. Je me demandais vraiment ce qu’on me voulait. Je déteste me sentir observer. Bon après c’est une affaire d’habitude ! Vers là fin je n’y faisais presque plus attention 🙂
    Merci pour ton article qui m’a rappelé plein de souvenirs et fait beaucoup rire 😀

    • Ha carrément, malade!!! Oups! Moi ça me fatiguait énormément, ajouté à la chaleur, au soleil et au manque de sucre (comme les Indiens ne sont pas trop dessert et qu’il vaut mieux éviter de manger fruits et légumes crus, ça devient compliqué je trouve!).
      Je suis bien contente, si je t’ai replongée dans de bons souvenirs 🙂

  3. Salut ! Merci pour ton lien, ça me fait très plaisir !
    J’adore ta liste de toutes les incongruités qu’on rencontre en Inde… Elles sont toutes vraies et je me suis bien reconnue dans tes expériences aha !
    Merci pour les souvenirs… Tu as réussi à me rendre nostalgique (car malgré tout ce sont tous ces petits trucs qui font qu’on aime l’Inde) !

    • J’ai littéralement adoré ton article, à vrai dire!! Je l’ai trouvé très juste et très intéressant. Aller dans des pays très différents des nôtres ouvre incroyablement l’esprit…
      Et écrire tout ça me rend vraiment nostalgique aussi!! Un jour, j’y retournerai :), voir les amis qui me le réclament, d’ailleurs. Les Indiens peuvent être tellement géniaux… en attendant, je vais avoir un orteil là-bas pendant qq mois, puisque ma soeur y retourne dans deux jours!
      Tu es en voyage en ce moment?

  4. Pingback: Non, il n’y a pas que Copenhague au Danemark! – Denmark #1 | Almonds and Nuts

Merci pour vos petits mots!

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s